Mon Road Trip en Solo à Cuba: Mon verdict et mon bilan 3 mois après le retour…

J’étais venue ici pour faire le vide et guérir sans aucune attente, avec une boule au ventre de partir à l’aventure et de traverser ce pays toute seule…

Cuba tu m’as touchée en plein coeur…

J’appréhendais le fait d’être un peu coupée du monde, sans wifi, sans réseaux sociaux, sans FaceTime avec Seydina… (C’est notre rituel quotidien lorsque je voyage et je dois avouer que par moment il m’est arrivé de regarder ses photos avec une larme à l’oeil car il me manquait!!!), en vivant chez l’habitant loin de tout le luxe et le confort que je m’autorise d’habitude lorsque je pars en vacances ou dont je bénéficie quand je pars en business trip…

Au final j’ai peut-être même mieux été traitée que lorsque je séjourne dans un 5 étoiles!!!

Car la gentillesse elle était sincère…

J’avais le coeur brisé pour diverses raisons, j’avais besoin qu’on s’occupe de moi et ici je me suis sentie comme à la maison… Les gens m’ont vraiment chouchoutée !!!

Vraiment, quand j’étais dans la maison à Playa Larga je ne mangeais même pas au resto, j’ai mangé chez la famille qui m’accueillait chaque soir et ils venaient toquer à ma porte pour me dire de venir à table parce que c’était prêt !!! Ça parait tout con dit comme ça mais c’était trop mignon et ça m’a vraiment redonné du baume au coeur…

J’ai pu prendre du temps pour moi, pour faire des choses que je ne prends jamais le temps de faire en France comme lire des bouquins, écouter de la musique en rêvassant, ou tout simplement faire une sieste sur la plage en écoutant le bruit des vagues… (car oui en Europe ou quasiment partout dans le monde je me serais posée sur un transat avec mon téléphone et je n’aurais jamais déconnecté malheureusement !!!)

J’ai pu méditer et me rendre compte de la chance que j’ai. Que ma vie est plutôt sympa malgré les coups durs, voire même plutôt extraordinaire, je l’avoue !!!

Un jour, si j’en ai la possibilité, je reviendrai avec mon fils à Cuba, lorsqu’il sera un peu plus grand.. Je veux qu’il voit ces paysages et qu’il comprenne aussi qu’il y a des gens qui vivent différemment de nous sans pour autant être malheureux.

Pour en revenir au fait de partir seule, je pense que c’est une expérience à faire un jour dans sa vie. C’est un exercice difficile de se retrouver face à soit même et de devoir affronter ses pensées.

Par contre ça renforce, ça permet de se remettre en question et de faire le vide…

Pour les gens les plus sociables au final ça permet aussi de faire de belles rencontres inattendues ! Ça n’a pas trop été le cas pour moi car je ne suis pas vraiment sortie le soir et que j’étais vraiment venue pour être tranquille. En plus c’est vrai que moi je suis un peu timide lorsqu’il s’agit de m’ouvrir aux gens que je ne connais pas !

C’est un peu paradoxal car je ne ressens pas du tout cette timidité dans mon boulot mais, contrairement à ce qu’on peut penser, je suis assez réservée dans le perso !

J’ai pu m’autoriser à verser quelques larmes, des larmes d’émerveillement devant des paysages que je n’aurais jamais pensé voir en venant ici, des larmes de tristesse qui m’ont permis de faire le deuil de certaines choses et de les laisser derrière moi, ici à Cuba, dans les caraïbe, dans cette eau si turquoise et si belle…

Dans la vie on ne peut pas toujours avoir ce qu’on veut, tous les rêves ne se réalisent pas, même les plus simples.

Parfois des rêves qui paraissent impossibles sont au final plus accessible que les choses les plus simples de la vie et qui nous rendent si heureux au final…

Mais malgré tout la vie peut-être belle si on décide de voir tout ce qu’on a au lieu de voir ce que l’on n’a pas.

Oui j’ai du faire tout ce trajet pour en arriver â cette conclusion, oui !!! Parce que malheureusement le rythme qu’on vit nous absorbe et nous empêche de réfléchir correctement. Parfois une pause ça fait du bien et se remettre en question ça permet d’avancer en devenant une meilleure personne chaque jour.

Le peuple Cubain m’a beaucoup inspirée, j’ai vraiment été inspirée par leur détermination, leur fierté et leur point d’honneur à se battre pour la justice et pour garder leur dignité.

Moi j’ai envie de me battre pour être une meilleure Maman chaque jour, pour donner des bonnes valeurs à mon fils afin qu’il soit ouvert et généreux.

J’ai envie de me donner les moyens pour que ce rêve se réalise et j’ai envie d’être heureuse moi aussi.

Le bonheur ça demande du travail et des efforts, c’est plus dur d’être heureux et positif que de se plaindre en permanence et de rejeter la faute sur les autres pour nos propres échecs.

Je suis revenue avec l’envie d’assumer la responsabilité de ma vie, de ce qui peut m’arriver et surtout de la façon dont je me relève quand je tombe.

Car oui on peut échouer, on peut tomber, on peut se tromper et foncer tête baissée alors que tout le monde nous avertit du danger…

Mais au final peu importe on s’en fou!!!

L’important ce n’est pas l’échec ou la déception que l’on vit mais notre capacité à s’en remettre, à en tirer une leçon et à continuer d’avancer sans perdre espoir…

XOXO,

Naïla ❤️

Publicités

8 Comments

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s